Automne 2013 : Sahar Kubba

  • Résidence: 16 September - 3 November 2013
  • Présentation du projet: 7 - 10 November 2013
  • Vernissage: 7 November 2013, 18:00

HORS SIGNAL

L’oeuvre de Kubba puise son inspiration dans les connections entre la géométrie et la réforme morale dans les institutions pénales des 18e et 19e siècles. L’Angleterre, entre les années 1750 et 1840, est devenu un lieu pour de nombreux expériences explorant ces connections, culminant en 1842 avec la construction de la prison Pentonville dans le nord de Londres. Cette institution a servi de manifestation architecturale et technologique de l’idée que la segrégation, l’isolement cellulaire et le silence corrigent l’esprit et réforment l’âme.

Le projet proposé explorera la création d’un espace répressif et autoritaire par le biais du silence. Celui-ci explorera l’ordre à travers l’architecture et le silence répressif à travers la technologie.

L’aboutissement de la résidence sera présenté sous forme d’installation audio interactive à l’intérieur de la galerie d’Eastern Bloc. Une multitude de ‘chambres’ seront pendus jusqu’au niveau des coudes du participant, formant plusieurs enclos insonorisant contentant chacun un microphone et deux hautparleurs. À l’aide de la technologie de suppression de bruit active, le participant sera empêché d’entendre sa propre voix alors que celle-ci se perd dans la densité des sons incohérents qu’elle aura produite. Entre les enclos sera placé un autre hautparleur diffusant le son d’une voix humaine, celle-ci devenant la seule voix claire et tangible à l’intérieur de l’espace.

Sahar Kubba est un designer indépendant habitant présentement à Montréal. Son expérience en architecture inclut des plans d’aménagement hospitaliers, le développement de condos ainsi que des travaux d’aménagement de petite échelle. Dans ses projets personnels elle travaille principalement avec la photographie et l’installation. Elle est diplômée du programme de maîtrise professionnelle en architecture de l’Université McGill, et sa mémoire, In Memory of a City of Lost Artifacts, prenait la forme d’installation explorant la quête identitaire d’une ville sous occupation militaire. Elle a travaillé comme architecte stagiaire à Ottawa, Toronto, Montréal et Beirut.

  • Résidence: 16 September - 3 November 2013
  • Présentation du projet: 7 - 10 November 2013
  • Vernissage: 7 November 2013, 18:00