Hiver 2016 : Lucas Paris

19 janvier - 9 mars 2016

  • Résidence: 19 janvier - 9 mars 2016
  • Présentation du projet: 11 mars 2016, 19:00 - 21:00
  • Lucas Paris

Avec ARRAY, Lucas Paris rompt avec les méthodes traditionnelles de composition musicale et tente d’offrir une exploration spécifique au numérique, en repensant les paramètres classiques de la création de musique analogique.

Il articule ainsi sa recherche autour de la relation interactive établie entre l’instrument et le performeur, en insistant sur l’incidence des gestes de l’interprète face à un système algorithmique complexe qui génère des séquences sonores. L’artiste tente de présenter ce processus dans la plus grande transparence grâce à la présence de bandes de lumières DEL qui permettent de visualiser ces interactions.


Il élabore ainsi son propre instrument et travaille à la conception d’un projet de performance musicale algorithmique mise en scène par la lumière.

En mettant en place un système d’algorithmes qui modifie une liste informatique en temps-réel, l’artiste créé un amalgame de capteurs rendant l’instrument sensible à une multitude de manipulations physiques. Les différentes permutations physiques senties par l’objet modifies ainsi les listes mathématiques qui génèrent des séquences musicales et visuelles. Le “array” (liste) apparaît dès lors comme matière première de la composition musicale.

Le fonctionnement de son dispositif se rapproche de l’utilisation classique de séquenceurs musicaux traditionnels, mais s’en distingue par son approche DIY et par l’utilisation de logiciels libres qui lui permettent de dépasser les limites des techniques imposées par l’industrie en matière de création numérique. Lucas Paris cherche ainsi à manipuler directement la matière numérique, en permettant à l’artiste de démultiplier ses capacités musicales.


Artiste émergent de la scène des arts numériques, Lucas Paris a grandi entre la France et les États-Unis pour ensuite s’installer à Montréal.

Récemment diplômé du programme de musique numérique de l’Université de Montréal, il détient un parcours diversifié qui l’a fait passer du turntablism, au controllerism, jusqu’à l’électroacoustique, par le biais de performances en direct dans de nombreux sous-genres de musique électronique (Neuro-Funk, Drum & Bass, etc.). Parallèlement, il a également travaillé en programmation créative et en design de logiciel. Ses œuvres et les projets Betafeed et Quadr, auxquels il participe actuellement, ont été présentés lors du festival de vidéomusique de Montréal, de la Biennale internationale d’art numérique (BIAN) en 2014, du International Symposium on Electronic Art (ISEA) en 2015 et du Toronto International Electroacoustic Symposium (TIES) en 2015.

Gratuit

19 janvier - 9 mars 2016

  • Résidence: 19 janvier - 9 mars 2016
  • Présentation du projet: 11 mars 2016, 19:00 - 21:00