Salon : Data XX

24 April 2013

  • MICHAEL PALUMBO
  • RISA DICKENS
  • COMMISSAIRE INVITÉ: JAMES FINNERTY

Michael Palumbo présente « CrossTalk », une performance électroacoustique dans laquelle les spectateurs interagissent avec deux chanteurs à travers un instrument augmenté, développé avec le logiciel de programmation visuel PureData. Cet instrument analyse le signal des interprètes et l’applique au contrôle de paramètres de traitement du signal en temps-réel. Il agit comme une extension de l’usage des technologies qui extractent de l’information musicale pour contrôler les actions et le traitement du signal. « CrossTalk » applique les données de contrôle à l’interprète opposé. De cette façon, chaque chanteur est à la fois interprète et manipulateur du signal de l’autre. Cette interaction multidimensionnelle entre les interprètes et les spectateurs propose un questionnement sur la nature de l’interprète, de l’instrument et du contrôleur.


Risa Dickens présente « Pass On », un travail en cours interdisciplinaire qui allie des éléments de broderie, des arts textiles et des illustrations sur des poupées russes, des motifs de codes QR, et de la performance en temps-réel. La performance inclut de la musique et de la narration : le narrateur et les musiciens se situent dans un espace habité par les poupées illustrées et des mannequins de couturière brodés, assis sur des tables recouvertes d’un textile portant un motif de codes QR. Ces derniers sont liés à un site web contenant des fichiers numériques. Les fichiers accédés via les codes QR incluent des extraits audio d’entrevues avec des membres de la famille de l’artiste, des vieilles photos de famille, ainsi que des chansons. Dans ces fichiers et lors de la performance, une histoire se forme portant sur la famille de l’artiste : la grand-mère de Dickens qui était enfant soldat dans la résistance Danoise pendant la deuxième guerre mondiale; sa grande-tante née sourde et envoyée dans une institution psychiatrique à l’âge de 5 ans; sa mère qui travaille auprès des familles de gens en psychose. Cette oeuvre traite de la santé mentale et de la formation d’identité, des choses que nous portons en nous, et des choses que nous transmettons à nos enfants. 


Le commissaire invité James Finnerty a choisi de présenter le travail de deux artistes qui incorporent la voix comme composante primaire dans leurs oeuvres. Leurs usages individuels de ce modèle électroacoustique fondamental rejoint deux bouts d'un spectre similaire; une de ces oeuvres accorde une importance sur le texte en tant que porteur d'éléments narratifs, pendant que l'autre se concentre sur la morphologie des timbres de la voix à l'intérieur d'un système numérique. 

Gratuit

24 April 2013