In_Digestion : Finissants IMCA

15 - 17 avril 2016

  • Vernissage: 16 avril 2016, 18:00 - 22:00
  • Heures d'ouverture: Ven - Dim, 12:00 - 17:00
  • ELISE APAP
  • LYSANNE CÔTÉ
  • SARAH DA SILVA MARQUES
  • SEAN GALLAGHER
  • ADRIAN HARPER
  • LAURIE-EVE LAROCHE
  • FRANK L.
  • LEA-ANN MCNALLY
  • AYAM YALDO

In_digestion est une vitrine de travaux d’étudiants du programme “Intermedia” de l’Université Concordia, qui combine performance, vidéo et nouveaux médias.

Le titre décrit le processus artistique collectif des étudiants, même si leurs pratiques individuelles sont très différentes. Comme étudiants ils sont constamment exposés à de nouvelles idées et informations avec lesquelles nous luttons à pleinement digérer et comprendre. Ces travaux sont leur façon de purger ces idées et de les révéler au monde. Cette exposition est un remède à leur In_digestion, elle leur permet de partager des langages et préoccupations se chevauchant qui sont, par exemple, concentrés sur les relations sociales, environnementales et culturelles, ou encore de lever la conscience du biologique et biodégradable. S’immerger dans les émotions pures, ceci est leur réaction viscérale au monde qui nous entoure. 


Quatre artistes explorent différentes approches de l’immersion.

Sarah Da Dilva Marques’ Were-Oyester est une animation “stop motion” faite de tissus à la fois macabre et ludique qui explore les dynamiques du genre des monstres projetées dans l’intimité d’un fort de couvertures. Avi’Eve, un travail de Laurie Eve Laroche, crée des énigmes de son et images dans un espace atmospherique conçu de manière à transmettre une certaine détresse émotionnelle qui se manifeste hors de la peur et de la fascination. L’installation vidéo de Elise Apap et sonore sensorielle, When the Earth Trembles inclue un effet de mise en abîme haptique en relation à son expérience de tremblements de terre violents. Il recherche la tangibilité de la présence - partager ou questionner la mémoire du corps. L’installation interactive de Lysanne Côté, Ray, invite le spectateur dans un monde de miroirs et de réflexions dans l’objectif de créer une expérience accablante de la lumière. 


Lea-Ann McNally et Sean Gallagher explorent les qualités potentiellement transformatives des nouveaux médias organiques. L’imposante installation lumineuse de McNally, construite de pièces colorées organiques de plastique-bio qu’elle produit, vise à lever la conscientisation des procédés et possibilités des procédés de fabrication alternatifs écologiques. L’installation de Gallagher, BLART!, est une expérimentation artistique utilisant des bactéries vivantes (SCOBYs) comme médium. Il porte son attention à l’interaction entre les micro-biotiques intestinaux et le système nerveux. 


Ayam Yaldo's sculpture “In Flux” focuses on the essence of banality of each living body 'performing' on a daily basis through repeated gestures. La sculpture “In Flux” d’Ayam Yaldo se concentre sur l’essence de la banalité de chaque corps vivants ‘performant’ des gestes répétitifs de manière quotidienne. La projection vidéo d’Adrian Harper Visual Vomit traite de l’identité fracturée des produits de la culture populaire par fragmentation visuelle. Finalement, Frank L. crée des couvertures protectrices sur-mesure pour couvrir des éléments du mobilier urbain dans le but de souligner l’esthétique de l’autorité incorporée aux structures urbaines d’apparence utilitaire. 

Gratuit

15 - 17 avril 2016

  • Vernissage: 16 avril 2016, 18:00 - 22:00
  • Heures d'ouverture: Ven - Dim, 12:00 - 17:00