PirateBlocRadio : In Situ [S. Castonguay & S. Aubé]

7 janvier 2016, 20:00 - 21:00

  • STÉPHANIE CASTONGUAY & SYLVAIN AUBÉ

QUATRIÈME INTERVENTION RADIO

7 Janvier 2016, 8pm
"Pyrite-radio", Cristal ɡʁiʃ ("Cristal griche", duo composé de Stephanie Castonguay et Sylvain Aubé)
Performance-intervention à Eastern Bloc
Diffusée en direct sur l'émission PirateBlocRadio sur CKUT (90,3 MHz)


Sous le nom de Cristal ɡʁiʃ, les artistes Stephanie Castonguay et Sylvain Aubé (Monnocone) proposent de collaborer lors d’une performance diffusée en direct sur les ondes de CKUT pour l’émission PirateBlocRadio d'Eastern Bloc.

Stephanie Castonguay travaille avec des radios crystals faits de fragments minéraux et utilise le corps comme antenne permettant autant la captation que l’interférence sur les ondes radio. La réappropriation de ces éléments passe aussi par la génération de délais à partir de sources multiples. Notamment, par la retransmission de la performance en ondes dans un poste radio FM physique, par l’utilisation d’un téléphone dans la console de la station, et finalement par la rediffusion via internet. La participation de Monnocone consistera en un traitement par synthés analogues, de modules et d’effets, à la fois pour donner une qualité musicale aux interventions de Stephanie Castonguay, que pour ajouter une toute nouvelle couche sonore. Possibilité de performance ouverte au public : tous les instruments pourront être mixés et contrôlés en direct.


Sylvain Aubé est artiste audio et créateur de musique électronique et expérimentale (sous le nom de Monnocone, en hommage au compositeur Ennio Morricone). Au cours de la dernière année, il a offert des performances sur le circuit local de la musique expérimentale montréalaise et dans différents centres d’artistes (Centre Clark, La Passe, La Plante, OBORO), et a lancé à l’été 2015 “Jaune”, un album de musique analogue au format cassette, à tirage limité.


Stimulée par l’expérimentation, la pratique de Stephanie Castonguay explore les processus en tant que phénomènes porteurs de traces. C’est par l’exploration de petits circuits électroniques sonores que se manifestent dans ses recherches les notions de mémoire et de hasard. Elle désire ainsi saisir l’origine de notre paysage technologique actuel en passant par son essence même; c'est-à-dire par la matière, ses propriétés et les phénomènes physiques qui s’y rattachent. Elle a présenté son travail à la Biennale internationale des arts numériques lors de l'exposition Variances, à la Nuit blanche de Montréal, chez Eastern Bloc et au festival International Montréal Nouvelles Musiques. Elle a effectué des résidences notamment au centre d’artistes Perte de Signal et plus récemment à Dakar, à la villa numérique Kër Thiossane.

Gratuit

7 janvier 2016, 20:00 - 21:00